08.03.2016
 


liste peintres


 

 

 

 

 

 


Franz Gertsch

Patti Smith n°1, Huile sur toile, 345/242 cms, Kunst Museum, Munich, Germany

Franz Gertsh s’épanouit dans un réalisme radical ; il est sans conteste, hyperréaliste.
Rarement l’illusion photoréaliste n’aura été aussi spectaculaire que sur ses toiles.
Son œuvre est une lente exploration, en grand format le plus souvent, du réel que l'appareil photographique peut saisir.
De 1947 à 1950, Franz Gertsch fréquente l'école de peinture de Max Von Mühlenen, à Berne, où la galerie Simmen présente en 1949 sa première exposition personnelle.
La première des peintures réalistes de Franz Gertsch date de 1969:« Huaa ...! », cavalier au galop, sabre levé, interprète une double page du périodique Salut les copains. Suivent dès 1970 les scènes de famille ou de groupes, et les portraits « en situation » d'amis du milieu de l'art. En 1972, à la faveur de Documenta 5, à Kassel, qui « interroge la réalité », Franz Gertsch participe à sa première grande exposition collective. L'année suivante, avec « Franz et Luciano », son oeuvre s'oriente vers les représentations de un ou plusieurs personnages plus cadrés dans leur présence et spécificité propres.
« Patty Smith », en 1979, marquera la conclusion de cette phase.
La Biennale de Venise l'invite en 1978 à exposer dans le cadre de « Dalla natura all'arte. Dall'arte alla natura ». Le grave et grand autoportrait de 1980 engage la focalisation de l'artiste sur le portrait jusqu'à « Johanna II », peinture achevée en 1986. Commence alors dans l'œuvre de Franz Gertsch un nouveau chapitre qui va occuper sans partage près d'une décennie : la gravure sur bois, exécutée selon une technique de « piquage »
A ce jour ce pan majeur de l'œuvre gravée comprend un peu plus de 20 sujets aux dimensions très larges. En 1994, l'artiste reprend le pinceau à la faveur de quelques peintures sur japon, à motifs végétaux culminant dans
« Lapis-lazuli : 8.III.1995 », qui est une méditation totalement « abstraite » sur la couleur, le ciel nuageux, l'élémentaire et l'eau, dans leur immense magma. Suivent, toujours en très grand format, des toiles sur le thème de l'herbe entre 1995 et 1997. Il entreprend alors un nouveau portrait monumental, « Silvia », aux échos Renaissance, achevé en 1998 et qu'on verra à la Biennale de Venise de 1999, alors qu'il est en train d'en réaliser une variante, menée à terme en 2000. L'œuvre peint de Franz Gertsch compte ainsi, depuis 1969, un peu moins de 50 grands formats, 10 petits formats, et 30 travaux moyens ou sur papier. En 1999-2000, le peintre-graveur suisse se tourne à nouveau vers l' estampe et délivre une variation gravée de « Gräser II », tableau de 1996-1997
.


Retour liste des peintres

© HYPERREALISM.net Tous droits reservés