Richard Harper

Born in USA, Richard Harper worked several years in California before moving in Paris. Now, he lives in Normandie (France) secluded in Perche. Richard studied painting at the Los Angeles Art Center College of Design. He shares his life with his partner, Karen who creates artistic books. Richard Harper is focused on his painting and the human body is the center of his work even if he keeps a strong interest for the landscape painting. Since the early 1980’s Richard Harper’s work has been focused on exploring the limits of realist painting. Attempting to hone representation down to its essentials he chose to restrict himself to the figure. Since then the human form has been central to his work and stands as not only a representation of the human being itself but of humanity and the experience of being. In 1990, after several years of painting the nude in a single panel format, he began creating multiple panel compositions as an attempt to go beyond the traditional use of the figure and open up a more expansive interpretation of the work. By taking hyper detailed objective realism and juxtaposing it next to it’s polar opposite, minimalist non-objective painting, he is questioning how one looks at painting in terms of representational space, surface, and illusion. His works involve multi-layering of several very thin translucent coats of paint. On the figures it takes on the mechanics of constructing each layer of the skin itself and requires several months of painting. From conception to completion a painting may encompass several years of gestation. His goal is to create a work where the narrative aspects of traditional realist painting is minimalised. He sees his paintings more related to icons in the Christian Orthodox sense of the word. They are not as much to be looked at, as to be looked through.

Né aux États-Unis, Richard Harper a travaillé plusieurs années en Californie avant de s'installer à Paris. Aujourd'hui, il vit en Normandie (France), isolé dans le Perche. Richard a étudié la peinture au Los Angeles Art Center College of Design. Il partage sa vie avec sa partenaire, Karen, qui crée des livres artistiques. Richard Harper se concentre sur sa peinture et le corps humain est au centre de son travail même s'il garde un intérêt marqué pour la peinture de paysage. Depuis le début des années 1980, le travail de Richard Harper s'est concentré sur l'exploration des limites de la peinture réaliste. Tentant d'affiner la représentation jusqu'à l'essentiel, il choisit de se limiter à la figure. Depuis lors, la forme humaine a été au centre de son travail et représente non seulement l'être humain lui-même, mais aussi l'humanité et l'expérience de l'être. En 1990, après plusieurs années à peindre le nu dans un format à panneau unique, il a commencé à créer des compositions à panneaux multiples pour tenter d'aller au-delà de l'utilisation traditionnelle de la figure et d'ouvrir une interprétation plus large de l'œuvre. En choisissant un réalisme objectif hyper détaillé et en le juxtaposant à sa peinture, minimaliste et non-objective, il s'interroge sur le regard que l'on porte sur la peinture en termes d'espace, de surface et d'illusion représentation. Ses travaux impliquent de multiples couches de plusieurs couches de peinture translucides très fines. Pour les personnages, il emprunte à la mécanique de la construction de chaque couche de la peau elle-même et ceci nécessite plusieurs mois de peinture. De la conception à la réalisation d'un tableau, plusieurs années de gestation peuvent s'écouler. Son but est de créer une œuvre où les aspects narratifs de la peinture réaliste traditionnelle sont minimisés. Il voit ses peintures plus en rapport avec les icônes au sens chrétien-orthodoxe du terme. Il ne s'agit pas tant d'être regardé que d'être regardé à travers.

To know more: 

richardharperart.com

© HYPERREALISM.net Tous droits reservés

  • Facebook
Logo+shadow.png