Peter and Madeline Powell

The Powell’s painting process is truly a collaborative partnership, with the razor edge detail in their paintings becoming a gray fuzzy area when it comes to which one of them painted  what part!?!   

 

The gradual evolution of their combined skills started over 25 years ago, when they first discovered their synchronized vision.
Each painting starts with setting up and taking multiple reference photos of the subject matter. They mostly choose to concentrate on close-up, “larger than life” images of everyday things with a bit of a nostalgic feel, i.e. candy, toys, and cars. The reference photos are then analyzed on a light table with a magnifying viewing loop for composition, balance, and over-all “theme”, before the final image is selected.   


They usually have enough subject matter (as with the candy) to cover a 12 x 16 inch area that  is  4 inches deep, and  they shoot at least two rolls of film per subject  (approximately 72+ photos).  They are slowly starting to move into the digital world for taking the reference photos which has the great advantage of not having to wait for processing before they know if they have “the shot”.


After the reference photo is chosen, the size of the painting is decided on.  Madeline is known for her excellent canvas stretching and stretches all of the canvases,  with occasional minimal help from Peter.
Peter and Madeline are both involved in the painstaking layout of each painting, which is completely laid out  in graphite on the canvas in
detail,  showing the shadows and highlights, as well as the folds, crinkles, lettering and reflections.  The layout process can take several days, if not weeks as they play a kind of tag team with their graphite pencils.


After the painting is laid out,  the actual painting process begins with the smooth layering of the base colors,  which in some cases is done with an airbrush. This allows for a very “flat” surface foundation without brush strokes.  Each color is masked off separately and then the lettering is usually painted in with fine sable brushes.  In some cases such as painting the ingredients on a candy wrapper, an old style architectural  ruling pen is used which allows them to fill the pen well with paint.   With the base colors  and lettering complete,  the shadows and reflections are painted in, followed lastly with the highlights.   

 
The Powell’s usually have several paintings in various stages of progress in the studio  and literally “trade places”,  moving from one painting to the next.  On the larger works,  they often stand shoulder to shoulder,  painting  into the wee hours of the morning,  fine tuning the detail on these complex  paintings.  

Le processus de peinture des Powell's est vraiment un partenariat de collaboration, les détails de leurs peintures devenant une zone grise et floue lorsqu'elles sont peintes à la main. il s'agit de savoir à laquelle d'entre elles a peint quelle partie !?!!!  

 

L'évolution graduelle de leurs compétences combinées a commencé il y a plus de 25 ans, quand
ils ont découvert leur vision synchronisée.

Chaque tableau commence par la mise en place et la prise de plusieurs photos de référence du sujet.   Ils choisissent surtout de se concentrer sur des images en gros plan, plus grandes que nature, de choses de tous les jours un peu nostalgiques, comme des bonbons, des jouets et des voitures.   Les photos de référence sont alors analysées sur une table lumineuse avec une boucle de visualisation grossissante pour la composition, l'équilibre et le "thème" général, avant que l'image finale ne soit sélectionnée.   


Ils ont généralement assez de sujet (comme pour les bonbons) pour couvrir une surface de 12 x 16 pouces et de 4 pouces de profondeur, et ils tirent au moins deux rouleaux de film par sujet (environ 72+ photos).  Ils commencent lentement à entrer dans le monde numérique pour prendre les photos de référence.
ce qui a le grand avantage de ne pas avoir à attendre le traitement avant de savoir s'ils ont "la piqûre".

Une fois la photo de référence choisie, la taille du tableau est déterminée. Madeline est connue pour son excellent travail d'étirement de la toile. Elle étire toutes les toiles, avec l'aide occasionnelle minimale de Peter.

Peter et Madeline sont tous deux impliqués dans la mise en page minutieuse de chaque tableau, qui est entièrement réalisée au graphite sur la toile en
détail, montrant les ombres et les reflets, ainsi que les plis et les reflets.  Le processus de mise en page peut prendre plusieurs jours, voire des semaines, à jouer en équipe avec leurs crayons de graphite.

Après la mise en place de la peinture, le processus de peinture proprement dit commence par la superposition en douceur des couleurs de base, ce qui, dans certains cas, se fait par l'application d'une couche de peinture. avec un aérographe.  Cela permet d'obtenir un fond de teint très "plat" sans coups de pinceau.   Chaque couleur est masquée séparément, puis l'icône
Le lettrage est généralement peint à l'aide de pinceaux en sable fin.  Dans certains cas, comme par exemple pour peindre les ingrédients sur un emballage de bonbon,ils utilisent un stylo-plume architectural qui leur permet de bien remplir le stylo avec de la peinture.  Les couleurs de base et le lettrage étant terminés, les ombres et les reflets sont peints, suivis en dernier lieu par les effets de lumière.   

Les Powell's ont généralement plusieurs peintures à différents stades d'avancement dans l'atelier et  passent d'une peinture à l'autre.  Sur les plus grandes œuvres, ils se tiennent souvent côte à côte, peignant jusqu'aux petites heures du matin, peaufinant les détails sur ces peintures complexes.  

To know more: 

powellart.net/

© HYPERREALISM.net Tous droits reservés

  • Facebook
Logo+shadow.png